Palenque et San Cristobal

Publié le par Odile et Philippe

Le site de Palenque illustre bien la situation geographique du Chiapas, sous le Yucatan ou Chichen Itza et Uxmal renferment de superbes frises, et a l'ouest du Guatemala ou Tikal baigne dans une jungle. Il constitue une bonne synthese sans etre aussi spectaculaire bien que son musee rassemble quelques belles pieces bien mises en valeur. Malheureusement pour les visiteurs, le Temple des Inscriptions n'est plus accessible.

En plein coeur du Chiapas, San Cristobal fait partie des plus belles villes que nous ayons vues. La presence tres marquee des indigenes lui donne une reelle singularite, d'autant que s'y reunissent les leaders du EZLN (Front de liberation zapatiste) avec a leur tete le tres charismatique sous-commandant Marcos. La lutte pour leur survie des paysans indiens, totalement laisses pour compte par les autorites federales, s'est declenche en 1994 et connait un sursaut cette annee avec le retour de Marcos et l'impunite des paramilitaires progouvernementaux qui ont commis quelques assassinats dans les villages ou vivent des familles de rebelles. Me sont revenus quelques mots d'un des plus beaux discours de Mitterrand prononce en 1981 a Mexico : "Salut aux paysans sans terre qui veulent vivre et vivre libres." Le zapatisme incarne par Marcos, veritable legende vivante, perdurera sans doute tant que la Revolution mexicaine ne sera pas totalement achevee.

Publié dans Mexique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article