San Cristobal, le canyon de Sumidero et Oaxaca

Publié le par Odile et Philippe

Pour la derniere contemplation des beautes de la nature de ce voyage, une petite escapade bien agreable au canyon de Sumidero que l'on visite par canot pendant deux heures. C'est ici que des Indiens se jetaient plutot que de se rendre aux Conquistadores. L'histoire continue. Les leaders du EZLN se sont reunis en plein centre-ville de San Cristobal, dans un centre culturel. La TV a diffuse l'enregistrement du discours de Marcos et je dois avouer ma consternation : ou est donc le personnage charismatique, objet d'un livre consacre a sa faculte de charmer les medias ? L'homme est debout, tient son papier a deux mains et articule, comme il peut sous sa cagoule, le texte qu'il lit d'une voix monocorde. J'avais du mal a croire qu'il s'agissait du vrai. La reunion etait annoncee dans la presse plusieurs jours avant et, contrairement a ce qu'on pouvait attendre, aucune presence policiere n'etait visible dans les rues. A deux cents metres, des catholiques chantaient sous un petit chapiteau sponsorise par Coca Cola. La rebellion de l'Eglise gronde actuellement contre un projet de loi de legalisation de l'avortement. A San Cristobal tout semblait serein.

A Oaxaca, hier, quelques escadrons de ceux que nous appelons des gendarmes mobiles etaient mobilises pour une manifestation de profs et de fonctionnaires, refractaires a la reforme de la Securite sociale et des retraites. Le cortege de parapluies qui avaient comme fonction de se proteger du soleil, avancait dans le plus grand pacifisme, pourquoi tant de police ici ? La ville a connu des mouvements sociaux en novembre dernier, et la repression ici s'est revelee sanglante a plusieurs reprises. Aujourd'hui la police a quitte le centre-ville.

Publié dans Mexique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article